image

LES ÉGYPTIENS ENTRE CONFIANCE ET MÉFIANCE

image

À quelques kilomètres du stade du Caire l’ambiance est calme en cette fin de matinée. De ce genre de calme qui précède une tempête. Nous sommes à l’avenue Bahr Al Azam, sur la route de Gizeh, tout le monde vaque à ses occupations sans donner l’air de s’intéresser à l’un des plus grands chocs de la planète foot qui aura lieu ce vendredi à quelques encablures d’ici. Pourtant, la centaine de millions d’Égyptiens ne cesse de recevoir, depuis quelques jours, des appels venant de partout : du sélectionneur des Pharaons, Carlos Queiroz, aux anciens joueurs comme Ahmed Hassan, en passant par l’artiste Nancy Ajram. Tous prient à haute voix pour que le stade international du Caire soit un chaudron fatal aux Lions. Leur appel est entendu.

Dans les rues cairotes, beaucoup ont en tête ces retrouvailles entre Égyptiens et Sénégalais et avouent, à demi-mots, leur crainte d’affronter une redoutable équipe qui les a privés d’une huitième étoile continentale. Trouvé à son poste de travail, le vigile Ahmad Ali, en bon supporter étale ses appréhensions : « Bien sûr, je préfère que mon équipe nationale gagne, mais j’aime également cette équipe du Sénégal qui est une très belle équipe. Nous l’aimons bien parce qu’elle représente l’Afrique au même titre que l’Égypte… »

Un peu plus loin, en pleine promenade malgré ce froid de canard, Mouhamed Mahfouss y va sans gant pour décréter que le Sénégal, avec ses joueurs évoluant dans de très grands clubs européens, part favori de ce duel. « Le Sénégal a une très bonne équipe, avec beaucoup de joueurs professionnels qui évoluent dans les grands clubs comme Sadio Mané à Liverpool. C’est vrai que nous aussi nous avons Salah, mais je pense quand même que l’équipe du Sénégal a plus de chance de gagner ce match. Ils ont une meilleure équipe pour être honnête… »

Malgré tout, ce dernier espère également battre les champions d’Afrique avec l’aide de Mohamed Salah, mais termine en soulevant les Liens de fraternité entre les deux pays.

De nos envoyés spéciaux au Caire
BNF, Pape M. DIAW et Sidy NIANG

24 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article