image

LES ENGAGEMENTS DE DADIS CAMARA

image

Son nom reste attaché au massacre du 28 septembre 2009 dans le stade de la capitale guinéenne, pour lequel il est inculpé. Quel rôle Moussa Dadis Camara a-t-il joué dans ce crime ? Depuis plusieurs années la question hante l’affaire. À peine arrivé à Conakry, le capitaine putschiste s’est dit prêt à répondre aux juges : « Je suis prêt à me mettre à disposition de la justice afin que plus jamais ce genre d’événement ne vienne endeuiller la Guinée ». Une démarche qu’il affirme mener « pour la mémoire des victimes de ces douloureux événements, pour le respect des institutions de la République et pour la vérité de l’histoire ».

Ce retour intervient quelques jours après celui de l’ancien président de transition Sekouba Konaté. Il est arrivé, samedi dernier, par la route en provenance de Bamako, au Mali. Dans un communiqué diffusé début décembre, les autorités de la transition guinéenne avaient ouvert la porte à des visites des deux anciens dirigeants de la junte au pouvoir entre fin 2008 et fin 2010. Mais le CNRD au pouvoir depuis le renversement d’Alpha Condé avait tenu à préciser qu’il ne s’agit pas d’entraver les procédures judiciaires en cours.

Désormais, Moussa Dadis Camara doit retrouver les siens. Une rencontre est prévue avec le colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, dans les prochains jours : "Avant tout, je voudrais vous inviter à observer avec moi une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs de ce pays mais, plus particulièrement ceux et celles des évènements du 28 septembre 2009. [...] Je voudrais remercier son excellence monsieur le président de la République, le colonel, l’ensemble des membres du CNRD, monsieur le Premier ministre et son gouvernement qui n’ont ménagé aucun effort pour mon retour sur la terre de nos ancêtres, merci cher président".

Source : RFI

23 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article