"LES ENSEIGNANTS DOIVENT AMELIORER LEUR CULTURE GENERALE"

news-details
RAPPORT PASEC 2019

L’innovation du rapport PASEC 2019 publié ce lundi, 21 décembre, sur les performances et environnement de l’enseignement-apprentissage sur quatorze pays d’Afrique subsaharienne francophone, dont le Sénégal, porte sur l’enquête faite sur les enseignants. D’après les explications de Rahamane Baba Moussa, le Secrétaire général de la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), il s’agissait "d’essayer de voir est-ce que les enseignants ont les capacités d’accompagner les élèves ? C’était pertinent de faire l’enquête sur les enseignants parce que cela nous a permis de voir que nous avons de bons enseignants, de façon générale, mais qu’il y a un travail essentiel à faire pour améliorer les enseignements."

Sur ce point, le rapport PROSEC 2019 recommande de "considérer davantage la fonction enseignante comme métier exigeant non seulement des connaissances disciplinaires approfondies, mais aussi des compétences professionnelles particulières (didactiques, psychopédagogiques, etc) acquises et entretenues au travers des formations, initiale et continue, et de la pratique.

Dans cette perspective, la mise à la disposition des enseignants des ressources pédagogiques et didactiques nécessaires (livres, outils numériques notamment des équipements informatiques, logiciels, accès à des plateformes numériques), "afin qu’ils puissent améliorer leur culture générale et leurs qualifications professionnelles" est "une piste d’actions à explorer".

Pour "améliorer les apprentissages scolaires de leurs élèves", la matérialisation de ces opportunités devrait s’accompagner "d’un encouragement et d’une motivation" de ces mêmes enseignants.

Le chef de l’État, Macky Sall, en tant que parrain du 60e anniversaire de la CONFEMEN, a présidé la cérémonie de lancement au King Fahd Palace.

Vous pouvez réagir à cet article