« LES EXIGENCES DE L’OPPOSITION N’ONT RIEN À VOIR AVEC LE DIALOGUE »

news-details
LR DU TEMPS

L’opposition dite significative ne semble pas être dans les dispositions d’aller répondre au dialogue lancé par le président de la République. Elle a posé des conditions ignorées, jusqu’ici, par le régime. Seulement, ne pas aller répondre à ce dialogue n’est pas une bonne idée, selon le maire de Passy. Pape Adama Cisse qui était l’un des invités de l’émission Lr du Temps pense que « répondre au dialogue est un préalable » pour l’opposition. À l’en croire, cet appel du chef de l’Etat est une perche que l’opposition doit saisir pour venir débattre des questions liées au fichier électoral, entre autres. « La politique de la chaise vide n’a jamais payé », a rappelé Pape Adama Cisse.

Pour M. Cisse, les exigences de l’opposition, à savoir la libération de Khalifa Sall et la révision du procès de Karim Wade, n’ont rien à voir avec le dialogue. Toutefois, le maire de Passy pense que l’ex maire de Dakar devrait sortir de prison pour bonne conduite.

Vous pouvez réagir à cet article