image

LES EXPROPRIÉS N’ONT PAS LE COEUR À LA FÊTE

image

Alors que l’État escompte une journée sans couacs, Le Collectif National des Impactès du TER déclare ce Lundi 27 Décembre 2021 « Journée noire ». "Aujourd’hui, des milliers de ménages(3500) et d’entreprises (4000 informelles et 70 formelles) sont depuis 2018 spoliées et leurs biens délibérément confisqués par l’APIX à l’image d’un vulgaire agresseur. Ces biens ainsi que les pertes de revenus et réparations sont estimés par nos experts à plus de cinquante milliards (50.milliards)", protestent-ils dans un communiqué.

16.000 personnes physiques et morales expropriées pour la construction du TER, dont 2.000 ont déposé des plaintes à l’Apix, qui a assuré la maîtrise d’ouvrage du projet. "Le TER nous a appauvris. C’est un projet qui a produit des morts-vivants", explique Amina Bayo, une responsable d’un "Collectif des impactés du TER".

L’apix se défend

Directement visée par ces récriminations, l’APIX, de son côté, assure avoir pris les mesures idoines pour indemniser la plupart des expropriés.

"98,8% des personnes affectées par le projet ont été indemnisées, soit un total de 15.780" personnes physiques et morales, affirme le chargé de la libération des emprises à l’Apix, Yatma Dièye.

"Le paiement a commencé en février 2017. Tout a été transparent et fait selon les normes internationales. Des personnes ont été payées plusieurs dizaines de millions de FCFA et l’Etat travaille toujours sur le recasement des commerçants et des ménages", ajoute-t-il.

EMEDIASN

27 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article