image

LES FORCES UKRAINIENNES SOUPÇONNÉES D’EXACTIONS

image

À la suite de la diffusion d’images sur les réseaux sociaux, l’armée ukrainienne est soupçonnée d’exactions à l’encontre de soldats russes.

Les images des charniers de Boutcha, près de la capitale ukrainienne, ont choqué le monde et jeté une lumière crue sur les exactions commises par les soldats russes dans cette guerre. Aujourd’hui, vidéos accablantes à l’appui, c’est au tour des militaires ukrainiens d’être soupçonnés de mauvais traitements vis-à-vis de prisonniers de guerre russes. Ont-ils exécuté des militaires russes ? C’est ce que laissent croire des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux. Sur l’une d’elles, on peut voir des soldats ukrainiens autour de quatre hommes à terre en tenue militaire et un brassard blanc entourant leur bras, laissant penser qu’il s’agit de soldats russes. D’un coup, un soldat ukrainien entend l’un d’eux respirer. « Regarde, il est toujours vivant », s’exclame-t-il face au corps gisant sur la chaussée, maculée de flaques de sang. Et puis, on entend trois tirs claquer. Et la respiration s’estompe. À la fin de la vidéo, on entend un soldat dire : « Gloire à l’Ukraine ». Et un autre, qui renchérit : « Ne revenez pas sur nos terres ». Plusieurs des hommes sur les images sont identifiables.

Enquête
Cette scène filmée, que le New York Times a pu identifier le 4 avril, a été tournée près du village de Dmitrovka, à quelques kilomètres au sud de Boutcha, où plusieurs centaines de civils avaient été retrouvés morts peu après le départ des troupes russes. Dmytro Kuleba, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, a dit être au courant de cette vidéo et promet des enquêtes. Selon lui, ce sont des « actes isolés ». D’autres images avaient déjà alerté Human Rights Watch. Une vidéo notamment sur laquelle on pouvait voir des soldats ukrainiens tirant dans les jambes de prisonniers de guerre russes. L’Ong de défense des droits de l’homme demande l’ouverture d’une enquête sur ce qui ressemble à des exactions commises par les forces ukrainiennes.

Rfi

9 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article