image

LES GARDES DU CORPS DE OUSMANE SONKO CONDAMNES

image

Le président du tribunal de grande instance de Mbour a rendu, ce matin, son délibéré dans l’affaire des gardes du corps de Ousmane Sonko. En effet, Lamine Sonko, Modou Diop et Diakhaté Diop sont reconnus coupables du délit de coups et blessures volontaires avant d’être condamnés à 1 mois ferme. Oumar Ndione, présenté comme étant la source de l’affrontement, a été condamné à 2 mois ferme pour le même délit. Cependant, Modou Diaw et Ibrahima Boye ont été relaxés par le tribunal. Lors de l’audience, le maître des poursuites avait requis 2 ans dont 1 ferme pour les 4 gardes du corps et 1 dont 6 mois pour le sieur Omar Ndione.

S’agissant des faits, dans l’après-midi du 30 octobre, vers 18 heures, des incidents sont survenus dans le village de Tchiky, dans la commune de Diass. Ces incidents ont opposé certains éléments qui assurent la sécurité de M. Ousmane Sonko, président du parti politique « Les Patriotes », à des personnes présentes aux environs de l’endroit où ils étaient pré-positionnés à l’intérieur du village, au moment du passage de leur convoi. Malheureusement, ces incidents ont occasionné des blessures à des personnes : trois des victimes se sont présentées à l’unité d’enquête avec un certificat médical constatant des blessures ayant entraîné une incapacité de travail personnel pour les deux. Et un certificat médical constatant des blessures ayant entraîné une incapacité totale de travail personnel de 45 jours pour la troisième. En plus des trois personnes blessées, le parquetier en chef de Mbour a précisé qu’il y a d’autres personnes qui se sont présentées pour déposer une plainte pour destruction de biens leur appartenant.

« Au regard de l’extrême gravité de tels faits à nous dénoncés, une enquête a été immédiatement ouverte et les résultats obtenus ont conduit à l’arrestation de personnes formellement identifiées comme étant les auteures d’actes de violence ayant occasionné des blessures graves à des personnes et de destruction de biens appartenant à autrui », ajoute le magistrat.

Cheikh Moussa SARR

29 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article