LES GUINÉENS DE KÉDOUGOU ET TAMBA SE PRONONCENT

news-details
Lendemain de coup d’état

L’ouverture de la frontière : c’est le souhait des ressortissants guinéens de Kédougou. Ils réagissent au lendemain du putsch opéré par les forces spéciales, à leur tête le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya. Des scènes de joie suivies de liesse ont animé les lieux de commerce détenus par ces ressortissants, à l’annonce de la chute du régime d’Alpha Condé.

"Je suis très content". Une réjouissance qui revient souvent dans les réactions recueillies dans la zone par Radio Sénégal.

Tout en exprimant leur soulagement, les personnes interrogées par nos confrères, la plupart des commerçants, soulignent qu’ils sont obligés de se rendre au Mali pour s’approvisionner en marchandises, à cause du blocus à la frontière. "On dédouane deux fois pour arriver ici", se lamentent-ils. D’autres, notamment les femmes, qui n’avaient pas cette possibilité, indiquent qu’elles étaient réduites au chômage.

Ils croisent tous les doigts pour l’arrivée d’un président "rassembleur" et non "ethnocentriste" comme le président déchu. "Que la Guinée soit une seule famille", plaident-ils.

Pour l’heure, la junte au pouvoir promet un gouvernement d’union nationale.
La même ambiance règne à Tambacounda. Les résidents, qui ont les yeux rivés en Guinée, se félicitent qu’il n’y a pas eu de bain de sang.

Vous pouvez réagir à cet article