LES JEUNES DE L’OPPOSITION LANCENT UN ULTIMATUM POUR LA LIBÉRATION DE LEURS CAMARADES

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Les jeunes de l’opposition montent au créneau. Les prolongations de la présidentielle du 24 février 2019 qui se jouent dans leurs rangs avec des arrestations tous azimuts de leurs camarades ne sont pas à leur goût. Face à la presse, ces jeunes ont dénoncé ce qu’ils appellent des « dérives » du régime.

« Actuellement, pas moins de 30 jeunes et femmes de l’opposition sont entre les liens de la détentions », selon Badara Gadiaga, membre du Secrétariat national de Rewmi. Face à ce qu’ils appellent des « arrestations » et des « détentions arbitraires » dont sont victimes ces jeunes et ces femmes, la jeunesse de l’opposition compte riposter. « Face à l’intimidation, nous répondrons présents », clame leur porte-parole, Badara Gadiaga.

Pour se faire entendre, ces jeunes ont lancé un ultimatum au pouvoir. « Nous prenons à témoin l’opinion public et l’informons que dans les prochains jours, si Macky Sall ne libère pas nos compatriotes retenus arbitrairement, nous appellerons à un grand rassemblement pacifique à la place de la Nation et nous y resterons jusqu’à ce que justice nous soit rendue », déclare le responsable des jeunes ’’Khalifistes’’, Bassirou Samb.

Vous pouvez réagir à cet article