LES JEUNES DE REWMI DANS L’ATTENTE D’UN SECOND TOUR

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

« Le second tour de la Présidentielle du 24 février 2019 est acté. » C’est la conviction ferme des jeunes de la coalition Idy2019. En conférence de presse, ce matin, ces jeunes demeurent convaincus qu’aucun des candidats qui étaient en lice pour le scrutin du dimanche dernier n’a obtenu la majorité absolue des voix. C’est pourquoi, ils préparent activement « leur » second tour. « Nous sommes en train de mobiliser les moyens techniques et financiers pour le second tour », a déclaré le responsable des jeunes du parti Rewmi, Mory Guèye. Les jeunes de la coalition que dirige Idrissa Seck fondent leur conviction sur le fait que le président sortant a perdu la plupart des grandes villes, même s’il arrive en tête dans plusieurs localités. « Il ne peut pas perdre l’axe Dakar, Thiès et Touba et vouloir passer au premier tour. C’est impossible », clame le responsable national des jeunes de Rewmi.

Concernant la déclaration du président de la Cour d’appel par ailleurs président de la Commission nationale de recensement des votes, Demba Kandji, les jeunes disent ne pas être rassurés et font dans la menace. « Macky Sall a fait appel aux magistrats couchés. Mais nous disons à Demba Kandji que nous le connaissons, nous connaissons sa maison et ses fréquentations », prévient le jeune Rewmiste.

Ces jeunes qui soupçonnent un voyage du président sortant hors du territoire, après demain jeudi, promettent que Macky Sall ne va atterrir au Sénégal si jamais il confisque leur suffrage.

Vous pouvez réagir à cet article