LES LIMOGÉS RENOUVELLENT LEUR ALLÉGEANCE À MACKY, MIMI TOURÉ BRILLE PAR SON ABSENCE

news-details
RÉUNION AU SOMMET DE L’APR

Après avoir procédé à un retentissant remaniement de son gouvernement et imposé un réaménagement de la carte politique, le président de la République et président de l’APR a réuni hier le Secrétariat exécutif national de son parti. Une occasion pour Macky Sall de pouvoir mesurer l’engagement des désormais ex ministres, cadres de son parti qu’il a limogés de son gouvernement.

Ainsi, Mouhamed Boun Abdallah Dionne ancien Secrétaire général de la Présidence, Aly Ngouille Ndiaye, ancien ministre de l’intérieur, Amadou Ba, ex patron de la Diplomatie, Oumar Youm, ex ministre en charge des infrastructures, ont renouvelé leur acte d’engagement et de loyauté au Républicain en chef. Ils ont tous répondu à l’appel lors de la réunion du Secrétariat exécutif national de l’APR qui s’est tenue hier.

MIMI, UN COMBAT DE L’INTÉRIEUR ?

Comme s’ils étaient invités à lever les doutes après leur limogeage, ils ont, tour à tour, remercié le président Sall de la confiance accordée pendant toutes ces années et assuré leurs camarades de parti de leur loyauté et de leur engagement à œuvrer pour l’intérêt du parti au pouvoir. Des déclarations de fidélité ponctuées même par la lecture d’une résolution de remerciements du Conseil municipal de Thiadiaye dont le maire n’est autre que Me Oumar Youm.

Toutefois, l’ancienne Premier ministre, Aminata Touré, délogée de son perchoir de présidente du Conseil économique social et environnemental (CESE) au profit de son nouvel ennemi, Idrissa Seck, ne s’est pas présenté à la réunion du SEN de l’APR. Une absence considérée comme une bouderie, qui fait suite à une radicalisation non feinte de Mimi Touré qui semble avoir du mal à avaler la pilule de son remplacement par l’ex opposant, Idy. Dans la foulée de ses diatribes contre son successeur cette semaine et son absence à la cérémonie d’installation de ce dernier, Mimi Touré se rapproche de plus en plus vers l’opposition, à moins qu’elle ne décide de mener le front de l’intérieur...

Vous pouvez réagir à cet article