LES LIONS À L’ASSAUT D’UNE ANGOLA MOINS FÉROCE QUE D’HABITUDE

news-details
1/4 DE FINALE AFROBASKET 2021

Après avoir survolé le groupe D avec trois victoires en autant de sorties, tour à tour contre l’Ouganda, le Sud Soudan et le Cameroun, Youssouph Ndoye et ses coéquipiers entament les matchs couperets. En quarts de finale de l’Afrobasket hommes 2021, les hommes de Boniface Ndong jouent contre l’Angola. Le coup d’envoi du duel est prévu à partir de 13 heures, en direct sur iRadio (90.3 FM). Si l’affiche reste attirante sur le papier, au vu du palmarès des deux Nations, places fortes du basket-ball africain, il faut tout de même constater que les Palancas Negras n’affichent pas encore à Kigali, le visage qui imposaient la peur à leurs adversaires.

Même si l’Angola reste la sélection masculine la plus titrée du continent (11 fois vainqueur de l’Afrobasket), cette année, les Palancas Negras semblent de moins en moins performantes. Son dernier sacre remonte à 2013, avec un Carlos Morais à son prime. Aujourd’hui, le meilleur joueur de l’édition disputée il y a 8 ans en Côte d’Ivoire et vainqueur du tournoi à quatre reprises (2005, 2007, 2009 et 2013) est toujours dans l’effectif, certes, mais, à 35 ans, force est de constater que le meneur n’est plus le même joueur aussi fringant qu’il fut. À Kigali, durant la phase de groupe, l’Angola a concédé 2 défaites en 3 matchs, se classant derrière le Cap-Vert et le Rwanda et n’a dû sa qualification en quart de finale qu’à la faveur d’un match de barrage remporté devant l’Egypte.

Au mois de novembre dernier, lors de leur dernière confrontation, le Sénégal a battu l’Angola (66-51) en match comptant pour les qualifications du présent tournoi de l’Afrobasket masculin Kigali 2021, sur le même parquet du Kigali Arena qui accueille ce mercredi, le quart de finale.

Hier, face à la presse, à l’issue de la séance d’entraînement de ses troupes, l’ancien capitaine des Lions devenu entraîneur, Boniface Ndong, a évoqué un obstacle à survoler en vue de l’objectif qui est de reconquérir le titre. "C’est une équipe qui a beaucoup de basket. Je pense quand on est six fois championne d’Afrique de rang, on inspire le respect. Je les respecte beaucoup pour l’histoire du pays et les joueurs comme Carlos Morais", a-t-il déclaré. Mais, il s’est empressé d’ajouter que "c’est juste un obstacle sur notre chemin pour continuer à lutter. Je fais confiance en mon équipe".

Les Lions du basket n’ont plus remporté de titre continental depuis 1997. Là où les Lionnes caracolent en tête, au rang des nations les plus titrées, avec 11 trophées continentaux en 23 éditions.

Vous pouvez réagir à cet article