image

LES LIONS, COMME S’ILS VOUS ÉTAIENT COMPTÉS…

image

Quelques jours après avoir modifié sa liste officielle pour la CAN Cameroun 2021, avec l’intégration du gardien de but du Casa Sport, Alioune Badara Faty, le Sénégal est passé à la dernière étape administrative avec l’envoie de ladite liste définitive à la Confédération africaine de football (CAF). Emedia.sn vous dévoile les différents détails concernant la numérotation des maillots des joueurs sénégalais.

Avec 18 Lions qui n’étaient pas de l’expédition de 2019 au Caire, il était évident que les changements seraient nombreux et il faudra s’adapter à de nouveau noms au-dessus des flocages des numéros. L’autre élément majeur est le passage d’une liste de 23 joueurs habituels à une liste élargie à 28 joueurs, contexte de pandémie oblige.

FATY, DERNIER VENU, DERNIER SERVI

Naturellement, le gardien du Casa Sport, rappelé en dernier lieu, hérite du numéro 28. A l’origine sur la liste des quatre réservistes, Faty a finalement été conservé à la faveur des absences des trois gardiens Seyni Dieng, Edouard Mendy et Alfred Gomis. Ces derniers héritent respectivement des numéros 1, 16 et 23. Mendy et Gomis, déjà présents au Caire, gardent donc les numéros qu’ils avaient en 2019.

MANÉ, GANA, MENDY, KOULIBALY… LES TAULIERS MISENT SUR LE MÊME CHEVAL

En défense, les seuls rescapés de l’édition cairote sont Saliou Ciss (numéro 2), Kalidou Koulibaly (3) et Pape Abou Cissé (4). Leurs numéros de 2019 les suivront sur les pelouses camerounaises. C’est le cas également du duo inséparable du milieu, Idrissa Gana Guèye (5) – Cheikhou Kouyaté (8) qui va vers sa 4e CAN consécutive.

Du côté des joueurs offensifs, Sadio Mané (10) et Ismaila Sarr (18) sont restés fidèles au dossard. Krépin Diatta aurait pu être de leur lot, mais une blessure au mauvais moment le prive de CAN et de son 15… qui revient à un autre jeune premier, Bamba Dieng de l’Olympique de Marseille dont la carrière prend une ascension fulgurante. Keita Diao Baldé lui est toujours là, mais il change de numéro au gré des compétitions : du 20 à la Coupe du monde en Russie, en 2018, il est passé par le 11 en 2019 pour hériter du 7 porté il y a deux ans par Moussa Konaté.

LE BAL DES DEBUTANTS

Tous les autres numéros restants seront portés par des novices en CAN. Le 6 de Salif Sané ira sur le dos de Nampalys Mendy, le 9 de Mbaye Niang est troqué avec le flocage d’un autre avant-centre très attendu à Bafoussam : Boulaye Dia. Le 12 passe d’un arrière latéral, Youssouf Sabaly, à un autre, Fodé Ballo Touré. Mouvement similaire pour le 13, qui passe du milieu Alfred Ndiaye à un autre milieu, Joseph Lopy. Le numéro 14 glisse de tournoi en tournoi en passant de l’attaque (Moussa Konaté en 2018) à la défense pour Abdoulaye Seck après avoir transité au milieu (Henri Saivet en 2019).

20, 21, 22… UNE AFFAIRE DE LATÉRAUX

En 2019, Santy Ngom et Sidy Sarr étaient les réservistes d’une liste de 23 joueurs. Leurs numéros à la marge sont désormais bien intégrés à la fête et seront arborés respectivement par Moustapha Name (24) et Mamadou Loum Ndiaye (25), tandis que le 26 revient à l’autre Marseillais Pape Guèye et le 27 à Mame Baba Thiam.

Enfin, le 17 de Pape Alioune Ndiaye aura… bon dos avec le très prometteur Pape Matar Sarr. Le revenant Famara Diédhiou, présent à la CAN 2017 mais absent lors des deux compétitions majeurs les deux années suivantes, a troqué son 6 d’alors pour le 19 de Mbaye Diagne qui semble mieux lui réussir. Le 20 laissé de Sada Thioub revient au latéral droit Bouna Sarr. Ses deux précédesseurs au poste, Lamine Gassama et Moussa Wagué passent le témoin à Ibrahima Mbaye (21) et Abdou Diallo (22).

De notre envoyé spécial au Cameroun, Babacar Ndaw FAYE

6 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article