LES MÉDECINS VÉTÉRINAIRES RÉCLAMENT PLUS DE 230 MILLIONS F CFA À L’ÉTAT

news-details
VACCINATION DU CHEPTEL

Les médecins vétérinaires mandataires, ruant dans les brancards, réclament trois ans de rémunérations à l’État du Sénégal. L’enveloppe due est estimée à 232 millions F CFA. Ils sont 52, au total, dont leur coordonnateur, Dr Issa Kane.

"Cette rémunération annuelle n’a pas été reçue par les mandataires du Sénégal, qui en souffrent beaucoup. Parce qu’ils sont à l’origine de l’organisation et de la mise en œuvre des campagnes de vaccinations qui sont très coûteuses", dénonce ce dernier, au micro de Radio Sénégal.

En outre, il déplore le déficit de vaccins. Ce qui entrave leur travail dans le cadre de la couverture vaccinale du cheptel.

"Les missions de vaccination du bétail qu’on nous a confiées souffrent d’une façon chronique de défaut de disponibilité de vaccin. Donc, les vaccins qui sont les outils essentiels de ces campagnes de vaccination soit ils sont manquants soit ils sont insuffisants. Et cela a impacté sur les résultats qu’on devait avoir. Ce qui fait que la couverture vaccinale du Sénégal concernant le cheptel est insuffisante pour protéger le cheptel contre les maladies qui les attaquent."

En face, les autorités rassurent. S’agissant de la pénurie de vaccins, la production a repris et le problème est en phase d’être résolu, d’après le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Mamadou Ousseynou Sakho. Qui confie, par ailleurs, que la question liée aux rémunérations a été soumise au ministère des Finances.

Vous pouvez réagir à cet article