LES MISES AU POINT DE FAMARA IBRAHIMA SAGNA

news-details
OUVERTURE DU DIALOGUE NATIONAL

C’est le temps de commencer le travail. Après l’installation officielle du comité de pilotage du Dialogue national, par le président de la République, Macky Sall, le 26 décembre 2019, les 99 membres (sur 126), qui ont répondu présents, ce mardi 14 janvier 2019, à la première plénière dudit comitévont se pencher sur les choses sérieuses.

Mais, la séance de ce mardi matin a failli être gâchée par trois questions préjudicielles. La première, vite évacuée, consistait à définir la composition du bureau du Comité de pilotage. Il a été retenu que le président du Comité soit assisté par deux Vices présidents (hommes – Femmes) et deux Secrétaires (homme – femmes). L’autre préalable qu’il fallait aussi régler, selon les représentants de l’opposition, c’est l’ajout de 40 personnes sur la liste initiale des membres du dialogue. Dans ses explications, le président Famara Ibrahima Sagna a fait savoir à ses collègues que la proposition émanait de lui et non du chef de l’Etat. « Il y avait aucune volonté politique derrière (...). J’étais animé par le désir de réparer une erreur. Sur la première liste, pratiquement, il n’y avait que des hommes. Il n’y a aucune manipulation derrière. Croyez-moi, s’il y a une erreur en l’occurrence, je l’assume », a tenté de rassurer Sagna.

Dans le souci de rassurer les populations, l’opposition a aussi exhorté Famara Ibrahima Sagna d’apporter des éclaircissements sur le budget de fonctionnement du Comité. « Monsieur le président, il faudrait que l’on rassure les Sénégalais. On a parlé dans la presse des montants astronomiques qui ne reposent sur rien », a déclaré le coordinateur du Fnr, Moctar Sourang. La réponse de Famara Ibrahima Sagna est sans équivoque. « Depuis ma nomination, à ce jour, je n’ai reçu aucune somme d’argent », a-t-il répondu. Poursuivant, le président Sagna déclare : « je vous regarde les yeux dans les yeux. J’ai dit au chef de l’Etat que je travaillerais bénévolement. Je n’ai besoin ni de salaire ni d’indemnités. Je l’ai dit au Président et il l’a noté ». Selon lui, Macky Sall a donné des instructions à des services de l’Etat pour qu’ils mettent à la disposition du Comité et de ses commissions des salles de réunion en lieu et place des salles d’hôtels. « Tout cela dans le souci d’économiser de l’argent », renseigne Famara Ibrahima Sagna.

Vous pouvez réagir à cet article