LES MISES EN GARDE DE AUGUSTIN TINE, MINISTRE DES FORCES ARMÉES

news-details
INTERVENTIONS PUBLIQUES DE MILITAIRES

Le ministre des forces armées ne cautionne pas les interventions des militaires dans les média et les réseaux sociaux, comme la sortie qui a valu une garde à vue puis une libération sous contrôle judiciaire au Colonel en retraite Abdourahim Kébé, membre de la coalition Idy 2019. Il l’a fait savoir, ce jeudi, dans un communiqué de presse. « Des militaires à la retraite interviennent de façon récurrente, dans les média et les réseaux sociaux pour exprimer, dans la plupart des cas, des opinions politiques, en violation flagrante des lois et règlement en vigueur », a rappelé Augustin Tine.

Selon lui, en dépit de l’accès généralisé aux média et de la propension de ces derniers à investir tous les secteurs de la société, les militaires, même à la retraite, demeurent soumis à l’obligation de loyauté à la République et au devoir de réserve. « La loi 2008-28 du 28 juillet 2008 abrogeant et remplaçant l’article 19 de la loi n 70-23 du 6 juin 1970 portant organisation générale de la défense nationale dispose que les officiers admis à la retraite sont assujettis aux obligations militaires jusqu’à l’âge de 65 ans », mentionne-t-on dans le communiqué. Le document de rappeler au personnel servant dans les armées comme ceux à la retraite les sanctions auxquelles ils s’exposent lorsqu’ils enfreignent les obligations inhérentes à leur métier de soldat.

Vous pouvez réagir à cet article