LES MISES EN GARDE DU MAGISTRAT TIDIANE LAM : « CE QUI SE PASSE EN PALESTINE RISQUE DE NOUS ARRIVER »

news-details
INDÉPENDANCE DE LA JUSTICE

Le magistrat Cheikh Tidiane Lam plaide pour l’indépendance de la justice. Selon lui, le juge doit pouvoir disposer de ce droit fondamental pour arbitrer avec impartialité. En outre, il estime que tant que nous ne réformerons pas nos institutions sur la base de nos valeurs traditionnelles, il y aura toujours un déphasage entre la vision des populations et la vision de la justice.

« L’indépendance est une obligation pour le juge et un droit pour le justiciable. Le justiciable a le droit d’avoir devant lui un juge impartial. Et un juge ne peut pas être impartial s’il n’est pas indépendant », a déclaré le magistrat Cheikh Tidiane Lam qui prenait part, ce vendredi, à l’atelier de renforcement de l’indépendance et de la performance de la justice au Sénégal, organisé par Afrikajom center. « On a trouvé des ressources importantes dans notre pays. Actuellement, le Sénégal est la convoitise de tous pouvoirs, mafieux, d’argent, d’influence. Il n’y a que la justice qui peut faire face. Je suis même pessimiste sur certains points. Ce qui arrive à la Palestine risque de nous arriver, si on dort sur nos lauriers. Les autres sont prêts à nous prendre notre pays et à nous mettre dehors parce que c’est un pays d’exception, un pays de paix », prévient le magistrat Lam. Qui demande aux acteurs de la justice d’arrêter d’être dans un manichéisme de mauvais alois et de trouver un consensus qui intéresse tout le monde. La justice, indique-t-il, est une préoccupation. Elle doit concerner tous les citoyens, tous les acteurs ; toutes les intelligences pour qu’enfin le pays qui est une exception démocratique soit une exception économique.

Vous pouvez réagir à cet article