image

LES OBJECTIFS DE LA 8EME ÉDITION DÉCLINÉS PAR LE GÉNÉRAL MBAYE CISSÉ

image

Dans le cadre de la 8e édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité prévu les 24 et 25 octobre prochain, le Général de division Mbaye CISSÉ, Directeur Général du CHEDS sortant et Président de la commission scientifique du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, a fait face à la presse, ce mercredi, à Dakar. En effet, affirme le général, la commission scientifique, comme son nom l’indique, est chargée de la production de tous les documents conceptuels (note conceptuelle, notes de cadrage) et de l’animation scientifique du Forum (enrôlement des experts, organisation des débats etc...). Elle est composée des cadres du CHEDS, d’universitaires, d’officiers généraux et de diplomates en activité ou à la retraite.

Il a rappelé que le FDD est une rencontre annuelle de haut niveau qui regroupe décideurs politiques (chefs d’État et de gouvernements), organisations internationales, experts civils et militaires, membres de la société civile et du secteur privé, pour discuter de questions liées à la sécurité, à la paix et au développement. L’édition 2022, huitième du genre, sera consacrée au thème suivant : L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souverainetés. Le général renseigne que le thème met en exergue deux préoccupations majeures. D’abord, la récurrence des chocs, c’est-à-dire tous ces bouleversements mondiaux (comme la crise sanitaire mondiale de 2019-2020 et la guerre russo-ukrainienne) qui se succèdent et impactent négativement les États africains aux plan politique, économique, social et surtout sécuritaire ; ces chocs, générateurs de tensions socio-économiques, semblent, d’année en année, amplifier l’instabilité sur le continent comme en témoignent les nombreux conflits en cours dans le Sahel, en Afrique centrale et orientale.

Au cours de ce forum, dit-il, qui est un moment de remise en question et de plaidoyer, l’occasion sera donnée aux participants de discuter ouvertement des voies et moyens de prendre en charge les grandes préoccupations sécuritaires, politiques et socio-économiques du continent africain. Comment garantir une plus grande stabilité dans nos États en renforçant notre autonomie dans le domaine de la sécurité ? Comment développer une plus grande souveraineté alimentaire, énergétique, sanitaire, numérique pour briser le cycle de dépendance vis-à-vis de l’extérieur ? Telles sont les questions majeures, entre autres, selon le Général de division Mbaye CISSÉ, qui vont structurer les débats. Ces derniers sont articulés autour de plusieurs séquences.

Parlant du programme du forum, il indique que la première demi-journée est consacrée à la cérémonie officielle d’ouverture par le Chef de l’Etat suivie immédiatement par le panel de haut niveau qui sera l’occasion pour les invités d’honneur de prendre la parole. Pour cette édition, sont attendus les Présidents de l’Angola, du Cabo Verde, de la Guinée-Bissau ainsi que de diverses personnalités politiques. Après ce segment de haut niveau, la seconde demi-journée verra le démarrage effectif des travaux des experts avec la tenue de la première plénière, suivie de celle des trois ateliers, conformément au programme qui vous a été distribué. Les travaux se poursuivront le mardi 25 avec la seconde plénière et les trois ateliers restants. Enfin, la cérémonie de clôture sera présidée par Madame le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, dans l’après-midi.

Cheikh Moussa SARR
Pape Doudou DIALLO (Photo)

19 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article