image

LES OPTIONS QUI S’OFFRENT AU JUGE APRÈS LE REPLAY DU FILM « SWEET BEAUTY »

image

Ce mardi, tous les regards sont braqués sur le palais de justice de Dakar. En effet, l’ex-masseuse de Sweety Beauty, Adji Sarr va être confrontée pour la première fois à Ousmane Sonko depuis l’éclatement de cette affaire présumée de viol et menaces de mort. Dans le bureau du doyen des juges, les deux protagonistes seront invités à confirmer ou infirmer les déclarations faites à l’enquête préliminaire.

À l’issue de cette confrontation, si le juge estime qu’il a suffisamment d’éléments à charge, il renvoie l’affaire devant le tribunal pour jugement. Au cas contraire, il rendra une ordonnance de non-lieu. Ce qui permettra de classer le dossier sans suite. Pour mémoire, Ousmane Sonko a été entendu le jeudi 3 novembre par le juge du deuxième cabinet. Face au juge, il avait refusé de donner son sang pour faire le test Adn. Naturellement, il a continué de nier tous les faits qui lui sont reprochés. Il soutient qu’il s’agit tout simplement d’un complot qui a été ourdi par le régime en place. Donc, il attend du juge de rendre une ordonnance de « non-lieu ».

Auparavant, le juge d’instruction avait auditionné son accusatrice, Adji Sarr, la propriétaire du salon de massage ainsi que plusieurs témoins cités dans le dossier. La masseuse persiste et signe que les faits reprochés à Ousmane Sonko sont avérés. C’est la raison pour laquelle elle supplie le juge d’instruction de renvoyer l’affaire devant un tribunal. Ce, pour que justice soit rendue et qu’elle obtienne enfin gain de cause.

Par ailleurs, en prélude à cette confrontation, les avocats de Sonko avaient adressé une nouvelle requête au Doyen des juges. Ils l’avaient saisi d’une demande portant sur l’audition, entre autres, du sieur Mamadou Mamour Diallo » mais « celle-ci est restée sans suite ». « Le 21 novembre 2022, le médecin Alfousseyni Gaye, qui a établi le certificat médical, a été entendu dans le cadre d’une seconde audition. Il vous a déclaré (que) par rapport au certificat médical, le 03 février 2022, j’ai reçu des appels persistants de Maître So et de Mamour Diallo et tous leurs appels tournaient autour du fait de savoir si j’avais adressé un certificat médical et quel en était le contenu. Je leur avais répondu invariablement que j’attendais la réquisition des officiers de police », ont écrit Me Bamba Cissé et Cie. Les robes noires veulent que le sieur Mbaye Niass dit Mc Niass, qui dit « détenir des audios d’Adji Sarr avouant le complot », soit convoqué et entendu.

Cheikh Moussa SARR

6 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article