LES PARTS DE MARCHÉ QUI REVIENNENT AUX ENTREPRISES NATIONALES

news-details
Secteur extractif

Les entreprises locales n’ont pas assez de parts sur les ressources minières. D’après les statistiques de l’ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries dans les Industrie Extractives), en 2019, sur les commandes de près de 800 milliards F CFA, les entreprises nationales n’ont pu gagner des parts de marché qu’à hauteur de 200 milliards de CFA, soit un pourcentage de 25%.

Un gap énorme à combler, selon le Secrétaire général du ministère des Mines et de la Géologie, Ibrahima Gueye. « C’est là que l’on peut mesurer le chemin à parcourir pour permettre à nos opérateurs locaux de pouvoir disposer de toute la capacité technique et de pouvoir bénéficier aussi de l’accompagnement financier de nos organismes de soutien pour pouvoir capter ces importantes part de marché. C’est ce paradigme qui pourrait permettre à notre pays comme à notre économie de pouvoir davantage profiter des retombées et des exploitations extractives. C’est tout l’enjeu et défis d’avoir une bonne politique et stratégie de contenu local », a-t-il déclaré.

M. Gueye présidait, ce jeudi 28 octobre 2021, l’ouverture à Dakar, d’un forum régional sur le contenu local et la mobilisation des ressources domestiques dans le secteur extractif en Afrique de l’Ouest. Cette rencontre de trois jours, initiés par Enda Lead Afrique Francophone et Oxfam, entre dans le cadre de la relance économique en Afrique de l’Ouest. Laquelle, selon les organisateurs du Forum, ne peut être réussie sans un impact fort du contenu local.

« Aujourd’hui, il s’agit pour nous de dire que le contenu local peut être un des leviers de la relance économiques en Afrique de l’Ouest. On a la capacité à développer le secteur privé local, mais surtout faire de sorte qu’il y ait une mobilisation des ressources domestiques », a déclaré le Directeur Exécutif du Programme Enda Lead Afrique Francophone, Moussa Mbaye Gueye.

L’intérêt de ce forum sous régional est de faire en sorte que les opportunités économiques qu’offre le secteur extractif soient le plus partagé par les parties prenantes. Particulièrement les entreprises locales.

Ce forum fera partie de la mise en œuvre du Salon International des Mines (SIM 2021) porté sur le thème « Promotion et le développement du Contenu Local, un levier pour l’optimisation des bénéfices socio-économiques dans le secteur extractif » et s’inscrit également sur la trajectoire de l’agenda 2030 du réseau Enda Tiers Monde pour sa contribution à l’atteinte de l’ODD 8 respectivement aux cibles 8.2 et 8.3 relatives à la productivité économique et au développement des PME et PMI, de l’ODD 12 relatif à la gestion durable des ressources naturelles quant à leur bonne gouvernance en ce qui concerne l’ODD 16.

Vous pouvez réagir à cet article