image

LES PRÉCISIONS DE ME MOUSSA SARR, SON AVOCAT

image

La santé du directeur de publication de Dakar Matin était devenue une véritable préoccupation depuis que ce dernier a arrêté de s’alimenter, il y a de cela neuf jours selon son avocat. À en croire ses proches, elle n’a cessé de se dégrader. C’est d’ailleurs un de ses conseils, Me Moussa Sarr qui vient d’annoncer sur les ondes de iradio que son client a été évacué hier nuit et son client est dans un état extrêmement éprouvé.

Les avocats qui ont introduit une demande de liberté provisoire espèrent une suite favorable à leur requête.
« Comme vous le savez, Pape Alé Niang a été entendu hier (vendredi, ndlr) dans le fond, aussitôt après, nous avons introduit une demande de liberté provisoire, en espérant que, compte tenu de son état de santé fragile qui s’est aggravé en raison de la grève de la faim, le parquet allait faire diligence pour qu’on puisse avoir un avis dans les meilleurs délais, mais hélas tel n’a pas été le cas », souligne Me Moussa Sarr.

Qu’en est-il de son évacuation ou non ? « Hier nuit, M. Niang était extrêmement éprouvé, raison pour laquelle son médecin traitant personnel, pour ne prendre aucun risque, l’a mis sous observation dans une clinique privée », confirme Me Sarr, toujours sur les ondes de iradio.
Concernant la demande de liberté provisoire et son rejet éventuel, Me Sarr précise : « en cas de rejet de la demande de liberté provisoire, l’avocat affirme qu’ils vont faire ce qu’ils ont l’habitude de faire. Conformément à la loi, c’est de faire appel, mais nous ne pensons pas un seul instant que cette demande sera rejetée, parce que toutes les exigences légales pour avoir une liberté provisoire sont réunies en l’espèce. Ainsi, nous espérons qu’il aura une liberté provisoire ».

M.T

10 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article