LES PREMIERS MOTS DE LA MAMAN DE SOPHIE ET ADJI

news-details
SOEURS SIAMOISES SÉPARÉES À ALBERT ROYER

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, était à l’hôpital pour enfants, Albert Royer, hier lundi, 24 décembre, pour réconforter la jeune mère des sœurs siamoises dont l’une, Adji, a finalement rendu l’âme des suites de complications.

Présent lors de la visite, le Pr Gabriel Ngom rassure sur l’état de santé de la petite Sophie. « L’une des jumelles est décédée le samedi mais l’autre jumelle est là, elle se porte très (très) bien. Elle a commencé son alimentation et gagné des grammes. Donc, nous pensons que l’évolution actuelle augure de bonnes choses pour la suite », diagnostique-t-il.

Ndiémé Aïssatou Niang, maman des sœurs siamoises, elle, s’en remet à Dieu : « Je rends grâce à Dieu. Il a donné (et) Il a repris. Je remercie le Pr Gabriel Ngom qui n’a ménagé aucun effort pour sauver mes enfants. » La jeune mère passe toutes ses journées à l’hôpital avant de rentrer le soir chez elle, à Guédiawaye.
Adji est décédée au cours d’une hémorragie digestive massive, à l’âge de 52 jours soit 3 jours après l’opération de séparation des siamoises. L’enfant présentait une complication de sa cardiopathie et avait une malformation cardiaque et un petit foie. Cet organe liait principalement les jumelles siamoises.

Vous pouvez réagir à cet article