« LES PROCUREURS ONT UN POUVOIR RAISONNABLE »

news-details
ISMAILA MADIOR FALL

La sortie récente de la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) sur le trop plein de pouvoir des magistrats a fait réagir Ismaïla Madior Fall. Assane Dioma Ndiaye et ses camarades avaient plaidé l’institution d’un juge des libertés et de la détention pour atténuer les pouvoirs des procureurs. Le ministre de la Justice ne partage pas l’avis de la LSDH. « Les procureurs ont des pouvoirs raisonnables », dit-il.

Par ailleurs, Ismaila Madior a demandé au procureur de la République de mieux communiquer pour renforcer la transparence dans la conduite des procédures. « La chaîne de transmission de l’information en ce qui concerne le signalement des affaires doit être restaurée. Cela facilitera la cartographie des infractions du ressort et d’autres éléments statistiques sur lesquelles on se fonde pour mettre en place ou ajuster une politique pénale territoriale », a renseigne-t-il.

Pour lui, la récurrence de la désinformation ou de la spéculation en ce qui concerne les procédures pénales peut être limitée « avec une communication responsable et respectueuse de l’équilibre entre la présomption d’innocence et le droit à l’information du public ».

Vous pouvez réagir à cet article