LES QUATRE EXPLOITANTS FORESTIERS RETENUS EN OTAGE

news-details
CASAMANCE

Leurs familles peuvent-elles pousser un ouf de soulagement ? Mamadou Malal Diallo, Fodé Konaté et les deux Mamadou Lamarana Diallo, les quatre exploitants forestiers, portés disparus depuis le mois d’août dernier, sont entre les mains d’éléments armés qui les font travailler. Sud Quotidien, qui donne l’information, rapporte le témoignage d’un ex-otage de ces mêmes éléments armés. « Je les ai vus. Ils étaient quatre avec leurs ravisseurs », a confié ce dernier à un de ses parents, après sa libération.

Capturé puis libéré, l’ex-otage n’a dû salut, selon lui, qu’à l’intervention d’un des individus armés. « C’est au moment où ils s’apprêtaient à me tuer qu’un homme armé est venu dire à mes bourreaux qu’il fallait qu’il me libère parce que c’est moi qui achète des produits dans la forêt. »

Partis dans la forêt de Boussoloum, dans la commune de Boutoupa Camaracounda, le 5 août dernier pour se livrer à leurs activités périodiques de cueillettes de « maad » ou de bois mort qu’ils écoulent par la suite au marché de Ziguinchor, ces quatre exploitants forestiers n’ont pas réapparu depuis lors.

Sans nouvelles d’eux, leurs familles vivent depuis dans l’inquiétude totale. Certains de leurs proches avaient même commencé à faire leur deuil, croyant à leur mort.

Vous pouvez réagir à cet article