LES RECOMMANDATIONS DES CADRES CASAMANÇAIS À L’ÉTAT

news-details
OFFENSIVE EN CASAMANCE

Les opérations de procédures enclenchées par l’armée en Casamance, ont suscité la réaction du Collectif des cadres casamanaçais (Ccc). Le Collectif des cadres casamançais s’est prononcé dans un communiqué rendu public et signé par Pierre Goudiaby Atépa. Cinq recommandations sont formulées à l’endroit de l’armée et de l’État du Sénégal. Le Collectif « approuve les opérations sécuritaires récemment menées dans la zone militaire N°5 en vue de restaurer l’autorité de l’État partout au Sénégal et demande à l’armée de veiller et de sauvegarder les acquis ; propose que le chef de l’État, suite à la main tendue et acceptée par tous les cantonnements du Mfdc, renouvelle son appel pour "la paix des braves », pour des négociations de sortie de crise ; demande au chef de l’État de prendre toutes les dispositions nécessaires et concrètes pour aller résolument vers la fin des hostilités car les populations casamançaises sont fatiguées et aspirent elles aussi au développement. »

Toujours à l’adresse de l’État, le Collectif : « invite le GRPC à intensifier ses démarches auprès du Mfdc en vue de l’amener, après avoir accepté la main tendue du président de la République, à la signature d’un accord de paix pour une résolution définitive du conflit et ce, sans toutefois attendre une hypothétique réunification des ailes politiques et combattantes du Mouvement ; invite l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et Sociales (Anrac) à trouver les moyens conséquents auprès de ses bailleurs pour poursuivre les actions de soutien et d’accompagnement qu’elle apporte aux personnes déplacées. »

Vous pouvez réagir à cet article