image

LES RH AU FÉMININ PRENNENT LE POUVOIR

image

L’Association sénégalaise des professionnels des ressources humaines (ASPRH) a célébré ses femmes, samedi, leur rendant hommage à l’occasion du mois de mars, à travers son spécial Café RH sur le thème : ‘’leadership féminin et gestion des ressources humaines dans les entreprises sénégalaises’’. Lequel a offert un cadre d’échanges et de partage d’expériences.

Lors des débats, le constat a été fait que les femmes ont renversé la tendance dans l’occupation des postes stratégiques dans des entreprises sénégalaises. « Nous avons constaté que beaucoup de femmes leaders sont des DRH maintenant », confirme le président de l’ASPRH, Ibrahima Mbaye, interrogé par des journalistes.

Choisies pour leur parcours de vie inspirant, des femmes ont été distinguées. Parmi elles, la responsable des Ressources humaines de la Direction des Eaux et Forêts, Chasse et Conservation des forêts (DEFCCS), Leissa Hariss SY, qui possède onze ans d’expérience au sein d’une structure paramilitaire.
Pourquoi leader ? Son administration « convaincue de (son) engagement et de (ses) performances au fil de nombreuses années de service » l’a honorée pour « (son) leadership développé » comme première dame pionnière des Eaux et forêts, prix décerné par le président de la République, (Macky Sall, en mars 2018.

Après sa nomination, elle a dû faire face aux « réfracteurs au changement », afin de relever les défis, qui l’ont poussée à se « surpasser pour obtenir les meilleurs résultats » : « c’est ainsi que je me suis fixée un objectif principal à savoir d’asseoir ma propre vision de la politique RH avec une adhésion de ma hiérarchie et une appropriation de tous les agents. Cependant, pour y arriver, il fallait partir de l’existant, évaluer les facteurs à améliorer, poser mes jalons à savoir exposer petit à petit ma vision, apporter un plus pour ne pas dire faire la différence et évidemment sans contraintes avec une adhésion maximale. Pour atteindre mes objectifs, j’ai dû adopter le culte du renforcement de la confiance en soi. J’avais mon propre caractère et ma propre personnalité en tant que dame dans un milieu d’hommes en uniforme. Toutefois, dans l’Armée, la rigueur, la discipline et l’audace sont des vertus cardinales qui nous amènent vers la réussite. Fort heureusement, en toute humilité, le Bon Dieu m’en avait doté. Certains me diront que le leadership peut être évident dans un poste de commandement parce que l’autre se sent obligé mais je dirai que ce n’était pas chose aisée et préciser que le leadership n’a rien à voir avec le commandement. »

Mais, « l’écoute, le respect et la franchise » doivent être également de mise, dans le cadre de la communication avec les agents.

Pour occuper ces stations, ces femmes ont dû faire preuve de résilience (refus d’abandon), être utiles, et faire montre de générosité. DRH du Centre hospitalier national universitaire de Fann (CHNUF), Aremata Danfakha Camara a insisté, elle, sur « la maitrise de l’environnement ».
Par ailleurs, la présidente de l’Association sénégalaise des assureurs-conseils (ASAC), par ailleurs présidente de la Commission Genre du Conseil national du patronat (CNP), Raqui Wane les a encouragés « à se former », pour surmonter les obstacles.

« Le leadership féminin est une nécessité aujourd’hui », a tranché Pr Amsatou Sow Sidibé, la première femme sénégalaise agrégée en sciences juridiques et politiques, et première candidate à l’élection présidentielle de son pays en 2012. Dans ce sillage, elle a exhorté ces femmes à investir le champ politique notamment en direction des élections Législatives prévues le 31 juillet prochain, afin de siéger à l’Assemblée nationale. Le but visé est de ne pas laisser le terrain à « d’autres » qui sont en train de s’y « crêper le chignon ».

Dié BA

19 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article