LES SÉNÉGALAIS DE GAMBIE DÉSAPPROUVENT LA DÉCISION DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

news-details
AIDE À LA DIASPORA

Après deux semaines d’inscriptions à l’Ambassade, les Sénégalais de Gambie se sont vus notifiés l’annulation de toutes les demandes ainsi enregistrées. D’après les autorités consulaires, cette décision émane de la tutelle, le ministère des Affaires étrangères, qui a opté pour une plateforme de demande en ligne gérée par ledit ministère. Une nouvelle mesure d’autant plus mal accueillie que les modalités d’octroi des fonds alloués à la diaspora n’ont cessé d’être modifiées ces derniers jours.

Pour les quelque dix mille personnes qui ont déjà formulé leur demande d’aide auprès de l’Ambassade du Sénégal en Gambie, au cours de deux dernières semaines, tous les efforts fournis auront été vains. Tout en s’excusant pour le désagrément, l’ambassadeur a annoncé à ses compatriotes via un enregistrement audio relayé sur les réseaux sociaux que désormais, c’est la tutelle à Dakar qui centralise les demandes d’aide. « Dorénavant le ministère des Affaires étrangères veut que toutes les demandes soient traitées dans son département via une plateforme dédiée. »

Avec cette centralisation, le Ministère pourra évaluer le nombre de postulants et déterminer le montant qu’il faut allouer à chaque pays », renseigne Bassirou Sène, l’ambassadeur du Sénégal en Gambie. Est-ce par mesure de transparence ou désaveu de ce qui a été fait jusque-là ? Cette nouvelle donne suscite remous et incompréhension au sein de la communauté.

10 MILLIONS REÇUS POUR TRAITER LES URGENCES

Thierno Diallo, l’un des leaders du PDS en Gambie, lui, dénonce une décision « superflue » dont on pouvait se passer. « Les agents de ce ministère ne prennent souvent pas en compte nos réalités. Il n y a rien de nouveau dans cette plateforme qui n’avait pas était demandé avec les dépôts effectués à l’ambassade. C’est jute une aide. Pourquoi donc tout ce protocole ? », peste-t-il.

Le député de la diaspora propose à ses compatriotes de saisir le chef de la diplomatie sénégalaise pour que la décision soit revue. « Je propose à la communauté de formuler une demande que je soumettrai à la tutelle pour lui faire part de certaines contraintes liées à cette démarche. Dans leur immense majorité, les Sénégalais de Gambie n’ont pas accès à Internet. C’est aussi le cas pour ceux qui sont en Guinée Conakry et Guinée-Bissau que je représente », Samba Kory Ndiaye.

En attendant, les autorités consulaires informent avoir reçu le virement d’une somme de 10 millions de FCFA pour traiter les urgences.

Vous pouvez réagir à cet article