image

« LES STATISTIQUES NE NOUS DONNENT PAS FAVORIS, MAI… » (ALIOU CISSÉ)

image

Face à la presse, à l’occasion de la publication de la liste des 26 Lions, pour le compte de la double confrontation contre l’Égypte, les 25 et 29 mars, en barrages du Mondial 2022, le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, a souligné que les statistiques ne sont pas en faveur du Sénégal. « Parce que les statistiques disent qu’aujourd’hui, que toutes les équipes qui ont été championnes d‘Afrique, ne se sont pas qualifiées, par la suite, au Mondial », a-t-il justifié. Ainsi, « (c’est) à nous d’être motivés », a-t-il relevé. Car « c’est un autre contexte, une autre compétition ». Et, « en réalité, l’équipe du Sénégal a été constituée pour aller au Mondial. A nous de faire ce qu’il faut pour y aller », a lancé le technicien sénégalais.

Auparavant, il a soutenu que « cette équipe égyptienne est une équipe valeureuse qui joue avec ses qualités. » D’ailleurs, « elle n’est pas arrivée en finale par hasard. Cette double confrontation, je le dis, je le répète, sera très rude et très difficile notamment le premier match qu’on aura à jouer au Caire. »

Selon Aliou Cissé, battus en finale de la CAN, (0-0, 4 t-à-b à 2), les Pharaons, conduits par Mohamed Salah, auront à cœur de prendre leur revanche : « c’est une équipe revancharde, qui voudra aussi se qualifier au Mondial vu que le dernier Mondial, ils y étaient. La Coupe du monde est la compétition la plus grande, en réalité la plus excitante en termes de football. Aujourd’hui, tous les grands joueurs rêvent d’y aller. L’Égypte regorge de grands joueurs, le Sénégal aussi. Tous les entraîneurs ont envie d’être au rendez-vous de cette manifestation internationale qui se déroulera au Qatar. Bien sûr que nous sommes champions d’Afrique, on a envie d’y aller. Nous sommes motivés. On a énormément de respect et de considération pour cette équipe égyptienne parce que nous sommes conscients de ce qu’ils sont capables de faire. Durant la finale, la physionomie du match l’a montré, même si nous avons dominé mais sur certains coups, ils auraient pu marquer aussi. Donc, cette humilité qui a, jusqu’à présent, été notre compagnon, nous devons l’avoir malgré que nous soyons champions d’Afrique ».

Die BA

18 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article