LES SYNDICALISTES FUSILLENT DIOUF SARR ET LANCENT UN PLAN D’ACTIONS

news-details
SANTÉ

L’Alliance des syndicats autonomes de la Santé (ASAS)/ "And Guesseum" sur le pied de guerre. Mballo Dia Thiam et Cie annoncent un sit-in, ce mercredi, 04 août, de 10hà 13h, à Gaspard Kamara, avec port de brassard, masque et casquette rouges.

D’après leur communication parcouru par Emedia, il s’agit du premier plan d’actions qu’ils comptent dérouler du 03 au 25 août. Dans ce sillage, un autre sit in est prévu le 11 août prochain, à la même heure, cette fois au siège de l’Institut Pasteur de Dakar, avec le même modus operandi.

Le mercredi suivant, 18 août, And Guesseum entend se positionner, entre 10h et 13h, devant les districts et hôpitaux de tout le territoire. La protestation ira jusqu’à une "marche dans toutes les 14 régions du Sénégal, le 25 août. Après cette étape, une évaluation sera faite, le 28 août 2021.

"Notre système de santé est au bord de l’implosion"

Face à la presse, Mballo Dia Thiam et Cie ont dressé un tableau noir, indiquant que "notre système de santé est au bord de l’implosion." "La verticalité de la prise en charge de la Covid-19 noyée dans un discours populiste d’approche communautaire sans contenu réel et dépourvu de moyens de lutte conséquents et idoines", dénoncent-ils.

Ainsi, "tout en appréciant très positivement les énormes investissements en infrastructures et en équipements visant à combler les déficits", ils "considèrent, toutefois, "que les ressources humaines du MSAS ne doivent plus se nourrir que d’honneur dans cette guerre sans précédent et méritent un meilleur sort que celui qu’elles vivent, la mort dans l’âme, car environ 25% des travailleurs sont déjà infectés par la Covid et la liste de ceux qui nous ont quitté continue de s’allonger."

"Que représente 7 milliards sur les 105 milliards F CFA dédiés à la lutte, accuse, par ailleurs, Mballo Dia Thiam. Sinon une aumône à la limite qui divise le personnel des collectivités territoriales, de l’Institut Pasteur et de l’hôpital Principal de Dakarn entre autres, par son caractère modique, dérisoire, aléatoire, inéquitable, partial et injuste, pour les risques et les tâches urgentes et interminables pendant que les infirmières, les chefs de Poste, les ASC, les ’’Badienu Gox’’ et les relais communautaires, dont il (ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr), se gargarise, n’ont vu ni la couleur de l’argent, ni le moindre kit alimentaire distribué même à des non-ayants droit."

Les responsables d’And Guesseum accuse également la tutelle de "trainer les pieds" dans "la mise en œuvre du décret portant régulation de la situation administrative des Techniciens supérieurs de la santé (TSS), et signé depuis le 5 mai dernier."

Selon eux, "une guéguerre chronique entre le Cabinet du ministère et la direction des Ressources humaines du MSAS prive le pays de spécialistes en anesthésie-réanimation, néphrologie, en soins infirmiers et obstétricaux, en imagerie médicale *, en administration, en hygiène, etc."

Vous pouvez réagir à cet article