LES TÉMOINS INDEXENT LES OUVRIERS DU TER, LE MAIRE CRAINT UNE CATASTROPHE ÉCOLOGIQUE

news-details
DALIFORT -INCENDIE DU PIPELINE DE LA SAR

Les autorités prennent très au sérieux l’incendie du pipeline de la Sar (Société africaine de raffinage) au niveau de la commune de Dalifort. Présentement, le Préfet du département de Pikine, Moustapha Ndiaye, ainsi que le maire de la Commune de Dalifort, Idrissa Diallo sont sur place pour s’enquérir de la situation.

D’après des témoins, l’incendie été provoqué par les ouvriers du Train express régional (TER) qui ont endommagé le pipeline de la Sar en voulant raccorder leur réseau à celui du bassin de rétention des eaux pluviales de Dalifort. À l’origine de l’incendie, l’on signale des flammes d’étincelles qu’utilisaient les ouvriers sur le chantier du TER. Ces derniers voulaient raccorder le réseau d’assainissement dédié au TER à l’émissaire d’évacuation des eaux pluviales, installées juste à côté du rail, à hauteur de Dalifort.

Cette situation a mis le maire de la commune de Dalifort, Idrissa Diallo, dans tous ses états. Selon lui, la fuite des hydrocarbures a commencé bien avant l’incendie. Ce qui lui fait penser que les tuyaux qui ont été mises en place pour l’évacuation des eaux pluviales dans les bassins de rétention sont endommagés à cause des travaux du TER. Le pire, déplore le maire de Dalifort, les travailleurs du Ter ne communiquent jamais même s’ils agissent sur les ouvrages déjà mis place dans le cadre de la lutte contre les inondations.

« Ce qui fait peur aux habitants de Dalifort, c’est le risque d’inondation si les ouvrages sont affectées. Ils doivent bien vérifier s’il y a fuite ou pas. Parce ce qu’il y a deux ans, il y avait ces fuites hydrocarbures », a déploré Idrissa Diallo, craignant une catastrophe écologique. Il ajoute : « Il faudrait qu’ils (le maître d’oeuvre du TER) apprenne à coordonner ses travaux. Sinon, ce sont des incendies et des catastrophes. Le TER ne peut pas réduire notre vie à néant en détruisant tout ce qui a était fait jusqu’ici ».

LE PRÉFET SUR LES LIEUX

Venu s’enquérir de la situation, le préfet du département de Pikine, Moustapha Ndiaye, a rassuré les populations de Dalifort. « Il n’y pas de péril en la demeure », a-t-il laissé entendre. Dans l’immédiat, il annonce des mesures urgentes. « La Sar va procéder à une dépollution du site en étalant un tapis de mousse pour au moins éviter toute nouvelle inflammation. J’ai aussi ordonné la délimitation du périmètre de sécurité. Cela va permettre aux équipes techniques de travailler dans la tranquillité. Nous avons aussi demandé aux ouvriers du Ter qui travaille sur ce tronçon que désormais, ils ne pourront plus intervenir à coté de des pipelines de la Sar que s’ils sont accompagnés de techniciens pour leur monter l’emplacement de ces conduites ».

- 

- 

- 

- 

- 

- 

Vous pouvez réagir à cet article