LES TRANSPORTEURS DE PROXIMITÉ DÉNONCENT LE COMPORTEMENT DES CHAUFFEURS CLANDESTINS

news-details
COVID-19

Le Syndicat national des transports de proximité (SNTP) n’apprécie pas le comportement des chauffeurs qui s’activent dans le transport clandestin. « Nous exprimons notre grande préoccupation quant à la propagation de la maladie, notamment la multiplication des cas issus de la transmission communautaire. Ce qui risque d’anéantir tous les efforts déployés pour enrayer la COVID-19 dans notre pays. Nous avons constaté pour le déplorer que ce mode de transmission est exacerbé par les agissements d’individus hors-la-loi et sans foi, qui s’adonnent à un transport clandestin lourd de danger ; au moment où toutes les gares routières sont fermées, les véhicules au parking et les professionnels mis au chômage forcé », lit-on dans le communiqué de presse. Ainsi, le SNTP dénonce avec véhémence ce fait, et appelle les autorités à agir sans faiblesse contre ces malfrats.

Rappelant la mise à l’arrêt de tous les bus de transport de proximité, communément appelés « Horaires » le syndicat exprime sa solidarité aux travailleurs en général et en particulier aux agents de ce sous-secteur des transports, qui vivent une situation extrêmement difficile. Tout en estimant que c’est le prix à payer pour vaincre le coronavirus, le SNTP invite le ministère de tutelle à diligenter les concertations relatives à l’appui aux acteurs du secteur du transport, dans le cadre du programme de résilience économique et sociale.

Vous pouvez réagir à cet article