image

LES TRAVAILLEURS SUR LE PIED DE GUERRE

image

Le Collectif des travailleurs bénévoles dans les seize (17) Brigades de l’Hydraulique du Sénégal va observer une grève générale de 72 heures à compter du 28 au 30 juin 2022 et valant ainsi notre préavis de grève. Selon le secrétaire général dudit collectif, Babacar Ly, les motifs de cette grève portent sur trois points. Le premier c’est l’absence de suite du dépôt de leurs dossiers de demande d’emploi dans le programme « XEYU NDAW NI » comme demandé. Deuxièmement, il y a l’absence de réponse relatives aux questions formulées sur les modalités de recrutement des membres du Collectif dans le programme « XEYU NDAW NI ». Et enfin le recrutement par complaisance de 20 chauffeurs de « camions citernes » sans qualification.

S’adressant à leur ministre de tutelle, ils ont soutenu que les conséquences de leur grève seront dures pour les populations dans les zones rurales en général et celles des zones urbaines en particulier. « L’importance de l’eau n’est plus à démontrer dans la vie et malheureusement nous allons devoir la priver des millions de populations pendant trois (03) jours et vous pouvez mesurer par vous-mêmes les conséquences désastreuses surtout à la veille des élections législatives, qui ont un enjeu de taille réel pour tout le gouvernement et le Chef de l’État », ont-ils écrit dans un communiqué dont nous avons reçu copie.

Il faut dire que les seize (17) Brigades de l’Hydrauliques au niveau national gèrent plus deux milles (2.000) forages couvrant les localités suivantes : Louga, Tambacounda, Kaolack, Ndioum (Saint Louis), Matam, Linguère, Touba, Ziguinchor, Thiès, Sédhiou, Kolda, Fatick, Diourbel, Kédougou, Goudiry et Ranérou.

Pour finir, Babacar Ly et ses camarades invitent le ministre à la table de négociations avant que l’irréparable ne se produise.

Cheikh Moussa SARR

30 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article