LEVÉE DU CORPS D’AMETH AMAR À PARIS : « UN CAPITAINE D’INDUSTRIE RECONNU POUR SON HUMANISME »

news-details
DÉCÈS DU PATRON DE NMA SANDERS

La dépouille mortelle d’Ameth Amar est en route vers Dakar. La levée du corps a eu lieu ce jeudi, 25 juillet, à la morgue de l’hôpital Saint-Antoine, 23 rue Chaligny, 75042, à Paris, en France, en présence de membres de la famille éplorée, proches et amis. La dépouille est attendue ce soir à Dakar, vers 23 heures, par Vol Air Sénégal. L’inhumation aura lieu demain vendredi, 26 juillet, à Touba après la levée du corps prévue à 10 heures à la Mosquée du Point E.

Envoyé par le chef de l’Etat, l’Ambassadeur du Sénégal en France, Bassirou Sène, parle « d’une perte immense ». « Un capitaine d’industrie reconnu pour son humanisme, son ouverture, un musulman pratiquant, qui était proche des étudiants, qui a fait des œuvres extraordinaires, et dans l’ombre. Chacun sait aujourd’hui qu’il est parti avec les témoignages qu’Ameth Amar faisait partie des icones de la République du Sénégal, dans la solidarité, dans la bienfaisance. Au nom du président de la République, je voudrais présenter mes condoléances à toute sa famille, ses amis, ses collaborateurs. C’est le président lui-même qui m’a informé et appelé pour être aux côtés de la famille. Depuis, je suis à leurs côtés, on se parle, on a mis en place les pompes funèbres. Et aujourd’hui, le corps peut partir dans les meilleures conditions. Un grand homme est parti. »
Présent, Pierre Goudiaby Atepa est venu au nom du Club des investisseurs du Sénégal (CIS) dont le défunt « était une des pièces maîtresses ». « Amar était un génie du développement, des affaires, de l’industrie, témoigne-t-il. Il retient de lui, confie-t-il, « une grande leçon d’humilité, de générosité sans bruit. C’est un exemple pour notre jeunesse. »

« Les gens sont venus de partout », déclare Dame Amar, le fils du défunt. Qui tient à les remercier, les autorités sénégalaises y compris, pour leur soutien.
« L’affluence montre qu’Ameth Amar était un grand monsieur, un grand Sénégalais, qui a beaucoup fait pour son pays, relève Abou Abel Thiam, le président du Collège de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), interrogé par Senenews. Il constitue un exemple. D’abord, par son caractère humain. Amath, c’était la simplicité, et la gentillesse. Il constitue aussi un exemple pour son itinéraire, c’est un self made man, parti de rien, qui est devenu un capitaine d’industrie. »

Vous pouvez réagir à cet article