LFR 2019 : ÉCHANGES HOULEUX ENTRE DÉPUTÉS

news-details
ASSEMBLÉE NATIONALE

Les débats concernant l’adoption du projet de Loi des finances rectificative pour l’année 2019 ont démarré. Le président du groupe parlementaire « Liberté et Démocratie », Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolli, invoquant l’article 75 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, a demandé l’ajournement des débats pour éclairer certains points qui, selon lui, sont flous. Mais, cette intervention de Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolli n’a pas été sans conséquence.

Elle a créée des bisbilles entre des députés de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition. Lesquels se sont livrés à des échanges de propos aigres doux. Les mots ont volé très bas. Ils se sont mutuellement insulté. Les rappels à l’ordre du président de Moustapha Niasse n’ont pas tempéré les ardeurs de certains parlementaires qui n’en faisaient qu’à leur tête. Le rapporteur de la commission tout comme le ministre des Finances et du Budget se sont opposés à l’ajournement et ont demandé la poursuite des débats.
La motion a été soumise à l’Assemblée nationale et elle a finalement était rejetée. La plénière est suspendue pour 20 minutes sur la demande du président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, Aymérou Gningou

Vous pouvez réagir à cet article