LIBÉRATION DE GUY MARIUS & CIE : LE SUDES VEUT SAISIR LES JURIDICTIONS INTERNATIONALES

news-details
JUSTICE

Le Syndicat des enseignants du Sénégal (SUDES) est déterminé pour obtenir la libération de Babacar Diop. Ce dernier a été arrêté en même temps que Guy Marius Sagna, lors d’une manifestation contre la hausse du prix devant les grilles du palais de la République.

Selon le Sudes, la place de Babacar Diop n’est pas en prison mais plutôt dans les amphis. Il menace d’internationaliser le combat si leur camarade n’est pas libéré dans les prochains jours. « Nous allons également porter le combat au niveau de la Cour de justice de la CEDEAO et au niveau de la Cour Africaine des droits de l’homme. Le juge d’instruction qui l’a mis sous mandat de dépôt ne peut pas ignorer que Babacar Diop a, ce que l’on appelle en droit, la garantie de représentation », a expliqué Oumar Dia, secrétaire général du Sudes.

Il explique que quelqu’un qui a une garantie de représentation, c’est quelqu’un qui a un travail enviable, sûr, une adresse donnée et qui ne quitterait pas le pays, quel que soit la situation. Et, dit-il : « c’est exactement la situation du professeur Babacar Diop. Et, quand quelqu’un remplit cette condition, on ne le met pas en prison, sauf après jugement. Soit le juge d’instruction qui l’a mis sous mandat de dépôt ignore qu’il remplit cette condition ou tout simplement le juge d’instruction est téléguidé ».

Poursuivant, il ajoute : « Le Sudes est déterminé à poursuivre le combat et à obtenir la libération de Babacar Diop. Les instances sont en train de délibérer et d’autres actions vont suivre sous la forme de tribune pour expliquer au juge d’instruction ce qui est la garantie de représentation », prévient-il.

Vous pouvez réagir à cet article