LIBÉRATION DES JOURNALISTES ARRÊTÉS LORS DES AFFRONTEMENTS DE DIMANCHE

news-details
GAMBIE

BANJUL - Les quatre journalistes dont deux directeurs de radios mis aux arrêts, avant-hier, vient de humer l’air de la liberté. Ils bénéficient ainsi d’une liberté provisoire au bout de 48h de détention. Arrêtés pour “traitement partiel de l’information et d’incitation à la violence“, en marge de la protestation des militants du mouvement “3 years jotna“ qui a dégénéré et qui a fait d’importants dégâts. Cependant, c’est toujours le statu quo au sujet de radios fermées depuis 48h. Nous y reviendrons.

Vous pouvez réagir à cet article