LIBERTÉ D’EXPRESSION : ME MOUSSA SARR RECADRE LE DÉBAT

news-details
SOCIETE

La liberté d’expression est-elle menacée au Sénégal ? La réponse à cette question fait débat au Sénégal depuis quelques jours. Me Moussa Sarr rappelle les principes qui fondent la liberté d’expression. D’emblée, l’avocat a indiqué qu’il est un fervent défenseur de toutes les libertés consacrées par la Constitution et qui constituent le fondement de toute démocratie.

Cependant, précise-t-il : « si l’Etat a l’obligation de garantir à tous les citoyens l’expression de toutes ces libertés, il appartient à chaque citoyen qui en use de le faire dans le respect du cadre légal et réglementaire », a déclaré Me Moussa Sarr, joint au téléphone. Poursuivant, il relève qu’autant il est inadmissible que l’Etat prenne des mesures restrictives des libertés sans aucune base légale sous quelque prétexte que ce soit, voire liberticides ‎ou "démocraticides’’ ; il est tout aussi intolérable que les citoyens confondent liberté et licence. « Toute liberté doit être exercée avec responsabilité pour la sauvegarde de la démocratie, de l’Etat de droit et du vivre ensemble », indique la robe noire pour dire qu’il faut une certaine retenue sur ce que les gens disent.

Vous pouvez réagir à cet article