LIBERTÉ POUR DAME AMAR ET CIE : LA PARTIE CIVILE SATISFAITE, LA DÉFENSE ROUSPÈTE

news-details
JUSTICE

Dame Amar et ses co-accusés ont été, ce mercredi, condamnés à 6 mois ferme en sus de 50 millions de francs CFA à payer, solidairement à la partie civile. Une décision qui satisfait Me Seydou Diagne, l’un des avocats des parents d’Hiba Thiam lors de ce procès. « On a demandé un milliard de FCFA, mais c’était la stratégie de la partie civile et de la défense. Nous sommes très satisfaits d’avoir obtenu 50 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts », a déclaré Me Seydou Diagne, joint au téléphone par Emedia.

Selon l’avocat, ce montant ne va pas ramener la défunte mais, le juge a donné raison aux parents de cette dernière qui sont « très pieux ». « Nous sommes en société, les personnes responsables du décès ont été condamnés à une peine d’emprisonnement ferme. La justice a été rendue et nous attendons de voir la suite de la procédure », a expliqué Me Diagne.

Si les avocats de la partie civile estiment que la justice a été dite dans cette affaire, tel n’est pas le cas pour leurs confrères de la défense. Lesquels parlent d’abus de qualification. Mieux, ils annoncent que la bataille judiciaire n’est pas encore terminée d’autant plus qu’ils vont interjeter appel. « On est dans quel pays », s’est interrogé sur un ton hargneux Me Ciré Clédor Ly, l’un des avocats de la défense.

« Nous ferons appel et nous irons chercher une justice équitable »

Pour lui, on ne devrait pas condamner ses clients pour usage de drogue parce que ces derniers n’en ont pas consommé. « On voulait qu’une expertise soit faite. On le leur a refusé et aujourd’hui, on les condamne pour usage de drogue », a relevé Me Ciré Clédor Ly qui dit ne pas comprendre la décision du juge. L’avocat ne s’arrête pas là. Il rejette également la seconde charge retenue contre ses clients à savoir la non-assistance.

Me Ly juge problématique cette seconde infraction imputée aux prévenus. Ce qui le pousse à penser que « c’est pour avoir un support et indemniser la famille de Hiba Thiam que le juge est entré en voie de condamnation contre les prévenus ». Mais prévient-il : « Nous sommes désolés, nous ferons appel et nous irons chercher une justice équitable ».

Vous pouvez réagir à cet article