LIBERTÉ PROVISOIRE ACCORDÉE À GUY MARIUS : LA RÉACTION DE SONKO

news-details
POLITIQUE

Le leader du Pastef, Ousmane Sonko a réagi suite à la liberté provisoire accordée à l’activiste Guy Marius Sagna après plusieurs jours détention à la maison d’arrêt de Rebeus. Le candidat à la dernière élection présidentielle du Sénégal prend le contre-pied de ceux qui remercient les autorités après la libération de l’activiste.

Pour lui, aucune autorité ne mérite d’être félicitée. « Aucune autorité judiciaire ou administrative n’est à remercier ou à féliciter pour cette liberté dont Guy n’aurait jamais dû être privée. Les seuls qui méritent ces égards sont le concerné, pour son endurance et sa constance dans la résistance au zèle d’un ministre de la justice qui veut plaire à Macky Sall, ses vaillants avocats et ses fidèles soutiens qui n’ont fait montre d’aucune faiblesse face à l’épreuve », a déclaré l’ancien inspecteur des impôts et des domaines.

Sonko dit dénoncer "ce qui se passe dans ce pays" en l’assimilant à une « honte pour la gouvernance de Macky Sall ». A l’en croire, ces arrestations tout azimut sont faites juste pour oublier le scandale sur le pétrole et le gaz. « Tous ces contre-feux sont allumés à dessein pour détourner l’opinion et les citoyens engagés de l’essentiel : cette gestion scandaleuse de toutes nos ressources naturelles par Macky SALL, Aliou Sall et Aly Ngouille Ndiaye, entre autres », a-t-il soutenu avant de considérer que c’est une peine perdue.

Très en verve, il martèle : « Usez et abusez de vos pouvoirs pendant que vous le pouvez encore. Sachez cependant que ces crimes économiques et financiers sont imprescriptibles et, tôt ou tard, les pendules seront remises à l’heure ». Poursuivant, il réitère son appel au maintien de la mobilisation pour mettre un terme à la « spoliation familiale et partisane de nos richesses collectives ». « Que chaque Sénégalais, debout, fasse comme Guy Marius Sagna pour dire non à la dictature », dit-il.

Vous pouvez réagir à cet article