LIBERTÉ PROVISOIRE POUR SIMON ET KILIFEU ?

news-details
Trafic de passeports

Inculpés par le juge du deuxième cabinet d’instruction, le 16 septembre dernier, pour, entre autres, trafic de migrants, faux et usage de faux, Kilifeu et Simon feront face, ce mardi, au magistrat instructeur. Ils seront entendus en même temps que Thierno Amadou Diallo pour la première fois sur le fond du dossier.

À la suite de leur audition, les avocats vont déposer sur la table du juge d’instruction une demande de mise en liberté provisoire. Il y a de fortes chances que ladite demande soit acceptée parce que les mis en cause présentent des garanties de représentation en justice. L’état de santé inquiétant de Simon peut également jouer en faveur d’une mise en liberté conditionnelle.

Vous pouvez réagir à cet article