LIGUE AFRICAINE DES CHAMPIONS : TEUNGUETH FC PEUT S’EN MORDRE LES DOIGTS

news-details
FOOTBALL africain

Pour ses débuts en Ligue africaine des champions, Teungueth FC a tenu la baguette jusqu’à mener, 1-0, face à l’expérimentée Espérance sportive de Tunis. Son adversaire de la première journée dans le Groupe D de la compétition africaine. Une offensive similaire à celle conclue en 2002 par un certain Pape Bouba Diop, natif de Rufisque, sur une passe d’El Hadji Ousseynou Diouf. Ce samedi, 13 février, Paul Valère Bassène, n°19, à la clé, délivre un caviar à Gjibril Sylla, qui ouvre le score pour Teungueth Fc, à la 32e minute. Les novices trompent l’ogre.

Le club sénégalais impressionne. Alliant vivacité, solidarité et discipline, les Rufisquois maîtrisent la première mi-temps. Toutefois, ils perdront leur avance, en concédant un penalty. L’arbitre Kenyan sanctionne Pape Amadou Sow qui d’après son appréciation a reçu la balle de la main collée à la hanche.

Aux aguets, Khenissi prend à contre-pied, à la 44e, Baye Assane Cissé qui était jusque-là irréprochable. 1-1, c’est le score à la mi-temps.

Les Sénégalais reviennent en force et déroulent mais n’arrivent pas à concrétiser leurs occasions. Attention donc à ne pas à avoir de regrets !

À la 53e, Paul Valère Bassène s’emmêle les pinceaux et rate le coche. Alors que la défense d’EST était dépassée, il oublie de jouer collectif, et décide de faire cavalier seul. Entre-temps, la défense adverse a eu le temps de se réorganiser et d’enrayer le danger.

Avant le buteur Sylla, faisant preuve d’excès de zèle, écope d’un carton jaune, à la 48e.
Asphyxié, le club tunisien multiplie les changements. Qui permet à l’hôte de sortir la tête hors de l’eau.

Les changements sont payants puisque Besit, nouvel entrant, trompe le dernier rempart sénégalais d’une tête rageuse et précise. 2-1, pour l’EST, à la 73e alors que Youssoupha Dabo venait à peine de procéder à son premier changement, avec Assane Diatta remplaçant Paul Valère Bassène. Derrière les visiteurs continuent d’attaquer mais le score ne bougera pas et les locaux mettent le pied sur le ballon.

Ce fut laborieux mais l’Espérance de Tunis a su garder son étiquette de favori.
Les carottes sont loin d’être cuites car les Rufisquois ont encore l’opportunité de se refaire. En attendant, l’Espérance de Tunis tient ses 3 points, dans le Groupe D, complété par EM d’Alger et Zamalek. D’autres grands noms du football nord-africain.

Vous pouvez réagir à cet article