LIMOGEAGE DU PROCUREUR AL MARRI QUI AVAIT CONDUIT KARIM WADE AU QATAR

news-details
PLAINTES INTERNATIONALES

Ali bin Fetais al-Marri, procureur qatari en poste depuis 2002, vient d’être très discrètement débarqué. Il fait l’objet de multiples plaintes internationales. Pour rappel, c’est lui avait conduit Karim Wade à Doha, au Qatar, après sa sortie de prison en catimini, en 2016.

Le maître des poursuites du Qatar était, d’ailleurs, revenu au Sénégal en février 2019. "En fait, son arrivée à Dakar ne serait pas étrangère à l’invitation du président Guinéen, à Me Wade qui menaçait de saboter la Présidentielle du 24 février (2019)", renseignait iRadio.

Aujourd’hui, d’après les précisions du journal français Le Point, un membre de la famille régnante du Qatar, le cheikh Ahmed bin Khalid bin Mohammed bin Ali bin Addullah bin Qassim bin Mohammed al-Thani, lié à la dynastie Al-Thani, a écrit, le 6 juillet dernier, une longue missive au président français, Emmanuel Macron.

Il accuse nommément l’ancien procureur général du Qatar « et nombre de ses complices » de détournement des richesses de l’État du Qatar « pour leurs seuls profits ». Et d’avoir « utilisé la France comme refuge pour commettre des actes délictueux en regard de la justice internationale ».

Vous pouvez réagir à cet article