LITIGE FONCIER À TOBÈNE : LA SOCIÉTÉ CIVILE EN BOUCLIER

news-details
Dans

Pas moins de 35 organisations de la société civile, dont la RADDHO, Amnesty international, Forum social sénégalais, sont montées au créneau dans l’affaire du litige foncier à Tobène, dans la commune de Méouane, département de Tivaouane. Ce, pour dénoncer l’arrestation et le placement sous mandat de dépôt de 18 personnes "suite aux échauffourées qui ont opposées les populations aux forces de l’ordre dans le litige foncier portant sur 6 hectares qu’elles ont avec les Industries chimiques du Sénégal (ICS)."

Les défenseurs des droits de l’homme exigent "la libération sans conditions" des personnes arrêtées dont "le seul tort est de défendre les intérêts de leur communauté", dans un communiqué rendu public. Dans lequel ils souhaitent que "des négociations transparentes visant la protection des intérêts des populations soient menées dans un esprit de dialogue et d’apaisement social."

Ainsi, en apportant leur soutien aux populations, ces organisations insistent sur "une renégociation des contrats liant l’Etat aux ICS dans le but de mieux préserver les intérêts économiques locaux et nationaux et de protéger les droits économiques et sociaux des communautés conformément aux dispositions pertinentes de la Constitution sénégalaise".

Vous pouvez réagir à cet article