LUTTE CONTRE LE "XEESAL" : BABACAR DIAGNE DÉFEND SA MESURE AU MAROC

news-details
MÉDIAS

Babacar Diagne, DG du CNRA a pris part récemment à une conférence au Maroc portant sur « régulation et aspirations citoyennes ». Dans son intervention très suivie devant une forte affluence, il est revenu sur le fléau du « xeesal » (tentative de se blanchir une peau noire). Les produits de cette dépigmentation de la peau inondent les surfaces cosmétiques où ils sont en vente libre. Naturellement, les médias sénégalais, grâce à la publicité, ont contribué à accréditer l’idée d’une « normalité » de la depigmentation alors que cette pratique est réprimée par la loi et pourfendue par la morale.

Le DG du CNRA, lui-même homme des médias, connaît le pouvoir de persuasion des médias pour jouer la carte de la régulation afin d’amener les acteurs de la presse à prendre conscience du danger qui guette. C’est ainsi que par des rappels répétitifs, sa structure a évoqué ces publicités nocives pour dissuader les chaines les incitant à renoncer aux campagne publicitaires sous peine de sanctions à infliger à la hauteur des forfaits commis.

Les mesures envisagées visent à réguler le secteur pour éviter toute distorsions de concurrence et placer tous les acteurs devant leur responsabilité. M. Diagne est par ailleurs sensible aux difficultés que rencontrent les groupes de presses dont les modèles économiques sont très fragiles. A cet égard, ce qui se passe au Sénégal est toujours très suivi en Afrique. Babacar Diagne s’en est rendu compte avec les très nombreuses questions qui lui ont posées par les dirigeants des instances de regulation en Afrique venus participer au Maroc à cette conférence dédiée justement à la Régulation en Afrique.

Vous pouvez réagir à cet article