Le Centre national de vidéosurveillance fonctionne

news-details
SÉCURITÉ

Le Centre national de vidéosurveillance est fonctionnel. Définie par décret présidentiel, l’infrastructure devra centraliser, à l’échelle du territoire national, l’action de vidéosurveillance, pour faciliter la gestion, par le gouvernement, des crises ou des effets des catastrophes naturelles ou autre affectant une région du pays.

Selon les informations de Source A, le Directeur général de la police national (DGPN) a bouclé les travaux de construction dans l’enceinte de l’école nationale de police. Lequel centre a, d’ailleurs, commencé à fonctionner. Déclinant sa feuille de route lors de son installation en remplacement d’Oumar Maal, Ousmane Sy avait affiché sa détermination dans le renforcement de la lutte contre les menaces cybernétiques, et les répressions. » Par ailleurs, il avait listé « des stratégies innovantes d’occupation du terrain déjà identifiées permettront de mieux orienter leur action vers la satisfaction des besoins en sécurité des concitoyens », dans le cadre de la lutte contre la criminalité.

A cet effet, il est prévu, rapporte le journal, que le nombre de caméras de vidéosurveillance triple sur la voie publique, courant 2019. Ce, dans le cadre de la prochaine loi sur la sécurité intérieure. Même le réseau ferroviaire avec le Train express régional (TER), confie la source, recevra son lot de caméras sur tout le long du trajet. Aussi, le centre fonctionne avec un parc de plus de trois-cents (300) caméras, avec une fréquence minimale de douze (12) images par seconde, requise pour l’enregistrement des flux vidéos, issues des caméras installées, à l’exclusion de celles de régulation du trafic routier.

Le rapport d’activités du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique pour l’année 2017 avait révélé que les caméras de surveillance, dans la deuxième phase d’installation dans les zones stratégiques, sont au nombre de 140. Auparavant, en 2013, cinq (5) milliards de F CFA ont été déboursés pour des caméras de surveillance dans les rues de la capitale sénégalaise, Dakar. Ces caméras sont désormais opérationnelles, a appris Source A.

Vous pouvez réagir à cet article