Le Forum social sénégalais agite une plainte contre SUEZ

news-details
Contrat d’affermage

Le Forum social sénégalais (FSS) est plus que jamais déterminé à faire échouer le contrat d’affermage accordé au Groupe français SUEZ. Dans un communiqué rendu public, le coordonnateur dudit Forum, Mamadou Mignane Diouf continue de dénoncer « un deal entre SUEZ et les autorités du ministère de l’Hydraulique. »

« Après les multiples péripéties sur ce dossier dont la suspension faite en son temps par l’organe chargé des marchés publics, la passation de service entre le ministre sortant et son successeur, nous ont encore une fois de plus donné raison. Lors de cette cérémonie du 16 avril 2019, le ministre sortant, a voulu coûte que coûte donner ce contrat à SUEZ, avant de partir et, il a annoncé le recours gracieux de la SDE. Ah ! Si vraiment tout était clair, transparent et net, évidemment, il n’y aurait pas besoin ce recours gracieux à annoncer par le principal responsable du dossier depuis 2016 », relève le Forum social.

Loin d’en avoir fini, Mignane Diouf souligne que « la patate chaude a été transmise au nouveau ministre, au moment où la presse a livré récemment des actes de corruption dans ce dossier avec certains éléments comme les bennes tasseuses de SUEZ et, ce n’est pas tout car il y a eu bel et bien d’autres transactions de la part de la société à qui on tient à offrir ce contrat d’affermage. Mais le 23 octobre, lors de la conférence de presse du Forum social et ses partenaires, nous avions annoncé une campagne internationale contre SUEZ et ses complices au Sénégal. »

Fort de ce fait, il compte aller jusqu’au bout. A ce propos, avertit le coordonnateur du FSS : « Cette déclaration sera mise en œuvre dans les prochains jours et nous aurons l’occasion de dénoncer SUEZ et de porter plainte contre elle partout auprès des Institutions internationales et autres comités d’éthique avec, à l’appui, des preuves de corruption qui dépassent les bennes tasseuses que le journal Le Monde avait annoncées. La bataille contre les fossoyeurs de nos biens ne fait que commencer. »

Vous pouvez réagir à cet article