Le défilé du 4 avril placé sous le signe de citoyenneté et l’unité nationale

news-details
59E ANNIVERSAIRE DU SÉNÉGAL

« Les forces de défense et de sécurité : un exemple dans la construction à la citoyenneté et à l’unité nationale » ! C’est le thème retenu, cette année, pour la célébration de la fête de l’indépendance. Face à la presse, le colonel Abdou Ndiaye de la Direction de l’information et des relations publiques des armées a expliqué le choix du thème. Qui, selon lui, est une invite aux citoyens, en particulier à la jeunesse, de s’inspirer des vertus des forces de défense. Ce, face à l’effritement des valeurs qui distinguait les sénégalais jusque-là, la discipline, le respect de l’autorité, le respect des symboles de la République.

En outre, il explique que le choix du thème est une exhortation des forces de défense et de sécurité de préserver, malgré toutes les agressions qu’il y a aujourd’hui, des valeurs. « Nous devons servir la République avec loyauté et dévouement, nous devons consentir des sacrifices. Nous sommes dans un environnement qui est marqué, aujourd’hui, par les réseaux sociaux et autres, avec beaucoup de dérives. Donc, les forces de défense et de sécurité doivent faire en sorte de pouvoir préserver nos valeurs », a soutenu le patron de la Dirpa.

L’autre volet du choix du thème, c’est par rapport à l’unité nationale. Les forces de défense et de sécurité, argue le colonel Ndiaye, sont le reflet de la société sénégalaise. Elles participent au développement économique et social du pays. D’ailleurs, informe le patron de la Dirpa, il y a des projets structurants de l’Etat du Sénégal auxquels l’armée participe. Etayant ses propos, il signale que dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), les militaires ont réalisé une soixantaine de forages. Actuellement, renchérit-il, l’armée est en train de réaliser la piste de Khelcom. Il s’y ajoute les 432 hectares de terres qui été aménagés dans le cadre de la relance de la filière arachidière et bananière. « Au-delà de notre mission première qui consiste à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, les armées participent également au développement économique et social du pays. Aujourd’hui dans notre environnement militaire, nous avons 39 professeurs agrégés du Cames. Ce sont des gens qui participent activement à la recherche médicale », s’est réjoui le colonel Abdou Ndiaye pour magnifier les actes que l’armée est en train de poser pour participer à l’émergence du pays.

Vous pouvez réagir à cet article