« Le ministre de la Justice n’a pas le droit de se prononcer sur une candidature »

news-details
Souleymane Téliko

Le président de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) est formel. Pour Souleymane Téliko aucune autorité politique n’a le droit de se prononcer sur la recevabilité ou non d’une candidature. « Il appartient exclusivement au Conseil constitutionnel de se prononcer sur la recevabilité d’une candidature. Par voie de conséquence, il n’est du ressort, ni du ministre de la justice, ni de quelque autre autorité, de se prononcer sur la recevabilité d’une candidature. Et si elles le font, c’est en violation flagrante des règles qui régissent la justice, notamment son indépendance », a déclaré le juge Téliko, rapporté par l’As.
S’agissant de la candidature de Karim Wade et de sa non-inscription sur les listes électorales, le journal informe que le président de l’UMS s’est montré peu loquace. « Je ne maîtrise pas les raisons pour lesquelles tel ou tel citoyen n’a pas disposé de carte », a-t-il répondu. Toutefois, renseigne-t-il, tout Sénégalais a le droit de vote et les autorités politiques de manière générale doivent assurer à chaque Sénégalais, les conditions d’exercice de ce droit constitutionnel.

Vous pouvez réagir à cet article