Le mouvement estudiantin Hip hop 2H appelle à plus de responsabilité

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

A quelques jours du démarrage de la campagne électorale, les étudiants appellent au calme. Ainsi, pour éviter toutes formes de violences dans les universités, le mouvement « Hip Hop » 2H des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) a tenu un point de presse pour sensibiliser les siens.
« Nous avons constaté ces derniers temps de vives tensions entre les étudiants de la mouvance présidentielle et celles de l’opposition. Maintenant, en tant que structure apolitique, nous lançons un appel solennel à nos camarades étudiants à un peu plus de vigilance, de responsabilités et de retenue », déclare Pape Oumar Diop, porte-parole du campus 2H

Le porte-parole de cette structure déplore avec amertume que « l’université soit utilisée à des fins politiques. Certes, chaque personne a le droit de prendre parti. Mais, il faut être conscient que l’université est un temple du savoir. On ne doit aucunement influencer les étudiants par rapport à des violences même si les responsabilités sont partagées », regrette –t-il.

Pour lui, « la place de l’étudiant n’est pas au front. Un étudiant qui obtient son baccalauréat, et puis vient à l’université, devrait avoir comme priorité la persévérance à travers ses études et non pour user de la violence. Nous sommes les futurs dirigeants du pays. On doit dire non à l’instrumentalisation. Les politiques doivent régler leurs problèmes ailleurs et non dans les universités. »

Vous pouvez réagir à cet article