Le parrainage et le fichier électoral au centre des débats

news-details
MISSION DE ONU/CÉDÉAO À LA CENA

La Commission électorale nationale autonome (CENA) a reçu la mission conjointe de la CEDEAO et des Nations Unies, ce mercredi 17 janvier 2019, dans le cadre de la préparation de la présidentielle du 24 février 2019. Une mission conduite par Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la CEDEAO et Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel.
La séance de travail entre les différentes parties s’est tenue à huit-clos. Au sortir de laquelle, Doudou Ndir, le président de la CENA répondant aux questions des journalistes, a expliqué que ces personnalités sont venues s’informer » sur les questions qui les « préoccupent » qui sont : « D’abord, le parrainage. Ensuite, le fichier électoral. Et enfin, la distribution des cartes. »

A ce propos, Doudou Ndir reconnait qu’il s’agit là « de problèmes majeurs qui interpellent toute la classe politique au Sénégal à fortiori ceux qui sont nos partenaires naturels dans le cadre de la solidarité et qui veulent nous appuyer pour qu’on puisse surmonter toutes les difficultés éventuelles qui peuvent se présenter et qui seront de nature à rendre les élections difficiles en ce que nous avons sur ces trois questions, donner notre avis, de la façon la plus objective possible dans le souci de les informer pour leur permettre d’appréhender et de bien maîtriser le processus à son stade actuel. »

Dans le cadre de sa collecte d’informations, la mission rendra visite, après la CENA, à d’autres acteurs du processus électoral (les parties politiques (pouvoir et opposition), la société civile, le ministère de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères, entre autres). C’est au terme de ce processus que la mission rendra compte de ses observations.
Déjà, ils ont été reçus en audience par le chef de l’Etat, Macky Sall, candidat à sa propre succession.
Jean-Claude Kassi Brou et Mohamed Ibn Chambas n’ont pas souhaité se prononcer sur la décision de la Cour pénale internationale (CPI) d’acquitter l’ancien président Ivoirien, Laurent Gbagbo.

Vous pouvez réagir à cet article